vendredi 3 avril 2020

Diorama Kharkov

In this complicated period where containment is king, there is a little more time to spend on models.
So I started a little diorama around Kharkov in March 1943.
It will stage a Sd.Kfz 253 and a Stug III Ausf.G Early from Grossdeutschland.

Sd.Kfz 253 from S-Model.
Really beautiful model which requires little addition to make a very nice model.





The Stug III Ausf.G Early is from Dragon.

I sincerely think that it is one of the most beautiful model of Dragon, superbly detailed. The only real modification is the driver's vision hatch and some parts to refine.




And figures from Caesar in winter uniform :



I'm still thinking about creating the little diorama putting it all on stage.

lundi 24 février 2020

L'embuscade - Part 05

I started and even almost finished the diorama.
Still some small details to settle and it will be finished.





samedi 1 février 2020

L'embuscade - Part 04

Weathering is 90% done now.

At the front, during handling, the hedge cutter broke, so I had to repair it



dimanche 5 janvier 2020

L'embuscade - Ahuillé (Mayenne, France) - Stuart M5A1

Because it's a french story, for this time, text will be in french :


Il s'agira donc d'une petite saynète mettant en scène un Stuart M5A1 Late à Ahuillé.
Ce Stuart est un des 5 chars de la "F" Troop, 121th Reconnaissance Squadron, 106th Cavalry Group, XIII Corps.



A la lecture de ce forum :
https://mayenne-ww2.forumactif.org/

J'ai pu contacter un des administrateurs, qui a de grandes connaissances et avec qui j'ai eu la chance de converser.

Voici le récit de cette saynète dramatique traduit par le membre du forum en lien ci-dessus, qui a travaillé sur ce sujet avec l'historien du 106th Cavalry Group ainsi qu'un historien local

Le 6 Août 1944, une colonne de véhicules de reconnaissance du 121st Squadron de la 106th Cavalry Troop rencontre de la résistance ennemie sur un petit chemin de traverse près du village d'Ahuillé. Étant sous le lourd feu de petites armes ennemi, ces éléments avancés, ont appelé en appui des chars. [...]

Le 1er Peloton, commandé par 1er lieutenant E. Murphy, passe donc en bas de la route en avant des éléments de reconnaissance, tirant sur les positions ennemies et des installations dans les haies et sur la butte à gauche de la route. La route tourne brusquement à gauche et le peloton continue à attaquer en bas la route.

Les trois premiers chars arrivent complètement dans la courbe du virage, quand le char principal, conduit par le T4 Morris Ott, avec le leader de peloton, le lieutenant Murphy, est soudainement frappé sur le flanc par le feu d'armes antichar. Le coup d'obus juste au-dessus de la mitrailleuse de caisse tue immédiatement l'aide conducteur, le Pfc. Robert Crookshanks. Le conducteur, Ott et le lieutenant Murphy et l'artilleur, Tony Doto, sont sérieusement blessés par l'obus à shrapnel et l'explosion de l'obus. Le Lieutenant Murphy et Doto arrivent à sortir immédiatement du char détruit, croyant qu'Ott avait aussi été tué. Le char est en feu.

La colonne de cinq chars est maintenant stoppée et les trois premièrs deviennent des cibles parfaites pour les allemands. Il est tout à fait impossible de faire demi tour sur la route étroite avec de hautes buttes des deux côtés. Les allemands les ont laisser passer jusqu'a ce qu'ils soient dans la mire de leurs armes, intelligemment camouflée comme ils étaient.

Les équipages des deux chars suivants, sont donc pris au piège sur la route étroite et incapable de manoeuvrer sous le feu nourri de l'ennemi. Ainsi, le deuxième char, commandé par le sergent Robert Hawkins, est aussi frappé par un tir ennemi, mais chacun des membres de l'équipage arrive à sortir du char. Arthur Andrade, l'artilleur, a agit rapidement et a tourné la mitraille de tourelle pour que le conducteur et son aide puissent s'échapper.

Le troisième char, commandé par le sergent Charles Copley, est aussi pris au piège sur la route et doit à son tout être abandonné par l'équipage. Les équipages des trois chars se sont mis à l'abri derrière un bâtiment en pierres situé à environ cent yards derrière les chars.
A ce moment là, la route est sous le feu des fusils allemands et des mitrailleuses.

Le Lieutenant Murphy, est sérieusement brûlé et touché à la jambe par l'obus à shrapnel et Tony Doto est aussi brûlé, les deux souffrait du choc. On leur donne les premiers secours par Hawkins, McKinney et le sergent Fields, le sergent de peloton. Le reste des équipages garde l'arrière du bâtiment pour empêcher une attaque surprise des allemands. Tout d'un coup, le conducteur Ott, que tout le monde croyait pris au piège dans le char en feu, s'en échappe à son, tour et rejoint les autres au bâtiment en pierre. Il a utilisét son extincteur mais a été touché à l'épaule quand il est sorti du char.

L'infanterie allemande s'approchait maintenant et il devient nécessaire d'évacuer dès que possible. Mais la route, bien que sous le feu, est le seul itinéraire d'évasion. Les deux hommes sérieusement blessés ne peuvent pas marcher seuls. Le lieutenant Murphy est soutenu par Robert Hawkins et Herman Waters. Ils sont suivis par le sergent McKinney portant le T4 Ott. C'est le quatrième char, commandé par Paul Occhiogrosso et conduit par Jesse Dubbs, qui a manoeuvré sur la position et couvre leur retraite. Le tir des armes allemandes est intense et quand l'infanterie allemande commence à attaquer la route est constamment balayée par les tirs.

Mais les équipages des chars ont réussi à s'échapper en toute sécurité. Plus tard ce jour, des éléments de la 79ème Division se sont fait attaqués au même endroit et retrouveront 150 allemands morts qui étaient tombés sous le feu pendant tout les combats.

Quelques temps après, des camarades de Robert Crookshank sont retournés sur les lieux et l'ont enterrés sur le bas-côté. Des civils locaux ont placés des fleurs sur sa sépulture pour se souvenir de son sacrifice.
En 1945, l'Armée de Terre des Etats-Unis rappatrira le corps Robert Crookshank pour l'enterrer en Californie.

Je ne suis pas arrivé pour le moment à clairement identifier les forces allemandes en présence. Le chiffre de 150 morts me paraissant extrêmement élevé.

Passons maintenant aux maquettes : La saynète sera simple et présentera la photo ci-dessus. Un bout de chemin et une haie à gauche.

Je vais utiliser un combo M5A1 late Mirage et une conversion de chez Cpl Overby's. Cette conversion résine est maintenant difficilement trouvable car il a arrêté son activité.
Je réfléchi à une utilisation de chenilles OKB, celle de Mirage n'étant pas si mauvaises.
La conversion est destinée à l'origine pour une maquette Plastique Soldier Company mais qui s'adapte, avec un peu de chirurgie, sur la Mirage. Le niveau de détail est exceptionnel, bien au dessus de la maquette Mirage.
Le coupe haie Rhino sera fabriqué en scratch.

Pour compléter le tout, après les questions posées sur les forums et les recherches de Braillestrike, nous sommes arrivés à réaliser LA planche de décals adéquate. Je le remercie ici chaleureusement  pour son aide. ( https://braillestrike.com/ )